La Ficelle® 2006

2006b

Dessinateur HONORÉ

 

La Ficelle® 2006 donne à HONORÉ l'occasion de retrouver sa région natale.  A 7 ans, il quitte Vichy pour la région du Sud Ouest. Autodidacte, il délaisse très vite les bancs du lycée pour entrer dans un bureau d'études où, comme il le dit lui même, il « apprend sur le tas » à tracer des plans pour des conduites de gaz. A cette époque, il se sent déjà le goût pour le dessin. Mais pas n'importe quel genre. Le dessin d'humour. Alors il se met à dessiner et envoie spontanément à Sud Ouest Dimanche un dessin pour illustrer « les bébés éprouvettes ». Son premier dessin est publié. Il a 17 ans. Il en enverra d'autres dont bon nombre resteront dans les cartons, mais peu lui importe. L'affaire est entendue, il dessinera ! L'année suivante, il s'enhardi et écrit à Sempé qu'il admire. Quelle ne sera pas sa surprise en recevant une réponse qui l'encourage dans ce métier difficile où Sempé lui écrit qu'il faudra travailler ... ». Ce dont ne doute pas un seul instant HONORÉ. Des cours de gravure au burin sur cuivre, à l'acide, ... qu'il a suivis en 1968, il retiendra l'ancrage et le goût du « très fort ». C'est ce qui a très certainement influencé une partie de son style : un dessin aux traits noirs, très appuyés, épais et soutenus. « J'ai tendance à noircir pour attirer l'attention du lecteur ». A partir des années 70, HONORÉ se consacre exclusivement à l'art du dessin de presse et à l'illustration notamment pour Charlie Hebdo depuis sa reparution ainsi qu'à La Vie Ouvrière et bien d'autres publications. Et si tous ses dessins sont principalement en noir et blanc, ils s'illuminent de couleur une fois par mois pour le rébus littéraire que l'on retrouve dans la revue Lire, Le Magazine Littéraire, Libération, le Monde Globe, l' Evénement du Jeudi, les Inrockuptibles ... les magazines qui ont fait appel à ses talents ne se comptent plus. HONORÉ a également participé à de nombreuses expositions collectives et publié quatre livres dont Cent Rebus et Cent nouveaux rebus... Créer un dessin pour illustrer une bouteille était une première pour HONORÉ« Même si les contraintes techniques ont été fortes car ce n'est pas une étiquette classique mais une sérigraphie, j'ai été très flatté d'être coopté par mes pairs TIGNOUS, LAVILLE, BARBE, ou encore AVOINE pour ne citer qu'eux. Connaissant déjà le Saint Pourçain, j'ai voulu que mon dessin rende la bouteille joyeuse ». Pour Jean Marc JOSSELIN, Président de l'Union des Vignerons de Saint Pourçain, le dessin d'HONORÉ est à la hauteur du millésime 2006, tout simplement joyeux.

HONORÉ fut lachement assassiné le 7 janvier 2015 dans les locaux de CHARLIE HEBDO avec onze personnes dont  TIGNOUS, CABU, WOLINSKI & CHARB.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération